Gîtes du mois - Août 2019

Gîte-auberge écologique l'Orri de Planès (1550 m)

Cerdagne, Planès, Pyrénées Orientales
Entre Capcir et Cerdagne, entre massif du Carlit et sommets frontaliers du Puigmal ou du Géant, le relief s’adoucit. Malgré l’altitude, les villages sont nombreux, le train jaune passe et aussi les grands itinéraires de randonnée, qu’ils restent en France ou aillent vers l’Espagne, vers Nuria et le GR 11. Etape incontournable sur le GR 10 et sur le GR 36, Planès est aussi sur une variante de la HRP et pour les botanistes, c’est le départ pour de belles balades dans la proche vallée d’Eyne ou sur le sentier botanique des Arbres du Haut-Conflent. De mi-avril à mi-octobre, dans le plus grand respect pour l’environnement, l’Orri de Planès peut accueillir 16 pers. au gîte d’étape et 24 autres en gîtes de séjour (9 ch.). La gestion libre est possible mais les repas proposés sont bien tentants. L’été, la piscine apporte un autre réconfort. Arif Qureshi et Marta Maristany, L'Orri de Planès, Cases del Mitg, 66210 Planès. Tél. 04.68.04.29.47 ou 06.22.32.25.32. Courriel : contact@orrideplanes.com. Site : www.orrideplanes.com

Refuge de Bramanette (2071 m)

Vanoise/Maurienne, Bramans, Savoie
Au-delà de Modane, entre le massif de la Vanoise et celui du Mont-Cenis, aux confins de l’Italie, la haute-vallée de l’Arc devient la Haute-Maurienne. En bas, les villages ont conservé leur caractère authentique et leurs traditions : Bramans, Bessans et Bonneval. De la vallée à la montagne, de nombreux sentiers, bien jalonnés de gîtes d’étape et de refuges, en font une région d’excellence pour la randonnée. Sur les hauteurs de Bramans, rive gauche, bien au-dessus de l’Arc, un authentique refuge occupe l’alpage de Bramanette. Départ pour quelques balades vers les cols frontaliers, il est surtout la première étape sur le sentier des refuges du Pays de Bramans et sur le grand circuit du Tour de Haute-Maurienne qui mène de Modane à Modane par les deux rives de la vallée. De mi-juin à mi-septembre, Martial Peccoz peut accueillir 15 personnes dans les dortoirs du refuge et propose les repas. Martial Peccoz, 15 Chemin des Marseillais, 13720 La Bouilladisse. Tél. 06.75.48.57.27. Courriel : peccoz.m@wanadoo.fr. Site : refugedebramanette.com

Gîte d’alpage Les Ecuries de Charamillon (1915 m)

Massif du mont-Blanc, Chamonix/Le Tour, Haute-Savoie
L’Arve nait sous le col frontière de Balme. En contre-bas du col, bien au-dessus du Tour, les chalets de Charamillon alignés dans la pente de l’alpage sont un merveilleux belvédère sur toute la vallée et le mont-Blanc. Pour bien savourer cette contemplation, rien de mieux que de faire étape au refuge. C’est une très bonne halte pour les alpinistes en route vers le refuge Albert 1er et quelques ascensions, mais surtout une étape sur un itinéraire mythique, le TMB (Tour du mont-Blanc). Les chalets sont à l’arrivée de la télécabine du Tour, le domaine est doté de pistes de descente pour VTT, de difficultés variées. De mi-juin à mi-septembre, Adeline Charlet peut accueillir 19 personnes dans les 5 ch. du refuge. Le restaurant d’altitude fonctionne aussi l’hiver, il est très bien placé sur le domaine skiable du Tour. Adeline Charlet, 170 rue Charlet-Straton 74400 Chamonix. Tél. 04.50.54.17.07 (chalet) ou 06.70.12.85.04. Courriel : adelecharlet@hotmail.fr. Site : les-ecuries-de-charamillon.fr